DERMOPIGMENTATION DES ARÉOLES MAMMAIRES

seances traitement attaque
TRAITEMENT D'ATTAQUE
2

séances.

seances traitement entretien
TRAITEMENT D'ENTRETIEN
1

séance tous les deux ans.

traitement par saison
PÉRIODES DE TRAITEMENT
4

saisons.

centre esthetique et laser gramont
Introduction

Tous les ans en France, 20 000 femmes atteintes d’un cancer subissent une mastectomie : une ablation complète du sein. Les effets secondaires causées par les chimiothérapies et radiothérapies, telles que la perte de cheveux, de cils et de sourcils, sont une épreuve douloureuse et complexe à surmonter. L’aspect extérieur du sein est plus difficile encore à assumer lorsque l’aréole et le mamelon sont manquants car ils sont des signes majeurs de la représentation féminine.

Malgré les nouvelles techniques de reconstruction, seul un tiers de ces femmes ont recours à la chirurgie réparatrice, par manque de moyens ou d’informations, ou par crainte de se retrouver à nouveau dans l’univers hospitalier. Cette chirurgie permet de redonner forme et volume au sein. Une reconstruction du téton en relief est possible dans certains cas mais la chirurgie ne restaure pas la couleur et l’aspect du mamelon.
En complément de la chirurgie existe la dermopigmentation des aréoles mammaires ; une technique médico-chirurgicale inspirée du tatouage, qui consiste à introduire des pigments dans le derme, dans un but réparateur ou esthétique. Elle reconstruit graphiquement une aréole mammaire, mais ne restaure pas ses fonctions naturelles (sensibilité, érection).

La dermopigmentation offre un véritable confort de vie, physique et psychologique. La dermopigmentation réparatrice des aréoles mammaires peut être l’étape finale d’une reconstruction mammaire, que ce soit après un cancer, un accident ou une plastie mammaire (gynécomastie, lifting ou mise en place de prothèses).

Quelles sont les indications de la dermopigmentation réparatrice ?

La dermopigmentation des aréoles mammaires peut être effectuée sur tous types de peau chez les femmes et les hommes, sans restriction d’âge. Elle est la solution idéale pour les personnes qui ont :

  • Réalisé une mastectomie totale ou partielle, à la suite d’un cancer du sein.
  • Des aréoles dépigmentées à cause d’un vitiligo.
  • Des aréoles naturellement asymétriques ou déformées en post-opératoire.
  • Des aréoles trop claires ou trop petites.
  • Des cicatrices péri aréolaires post-opératoires.
  • Des cicatrices en T à la suite d’un lifting mammaire.
  • Une greffe d’aréole.
  • Une intervention pour gynécomastie.
  • Subi un accident ou une brûlure.

La dermopigmentation des aréoles mammaires peut être effectuée sur tous types de peau chez les femmes et les hommes, sans restriction d’âge. Elle est la solution idéale pour les personnes qui ont :

  • Réalisé une mastectomie totale ou partielle, à la suite d’un cancer du sein.
  • Des aréoles dépigmentées à cause d’un vitiligo.
  • Des aréoles naturellement asymétriques ou déformées en post-opératoire.
  • Des aréoles trop claires ou trop petites.
  • Des cicatrices péri aréolaires post-opératoires.
  • Des cicatrices en T à la suite d’un lifting mammaire.
  • Une greffe d’aréole.
  • Une intervention pour gynécomastie.
  • Subi un accident ou une brûlure.
Quelles zones peuvent être traitées par dermopigmentation ?

Toutes les parties de l’aréole peuvent être pigmentées :

  • Les aréoles.
  • Les contours.
  • Les mamelons.
  • Une cicatrice sur la zone.
    dermopigmentation reparatrice des areoles mammaires
    Comment fonctionne la dermopigmentation réparatrice ?

    Le stylo injecteur

    La dermopigmentation consiste à reconstruire les aréoles mammaires afin de simuler visuellement un relief et une texture. A l’aide d’un stylo injecteur électronique équipé d’aiguilles, des pigments de couleur sont introduits dans le derme. La vitesse et la profondeur de pénétration du stylo injecteur s’adaptent au cours de la séance et ce, en fonction de la peau. Les pigments pénètrent jusqu’au derme superficiel ; le résultat est durable.

    La technique et la couleur des pigments sont personnalisées selon les besoins de chaque patient. Nos expertes en dermopigmentation sauront vous conseiller dans les différentes étapes du traitement.

    Les pigments

    Les pigments de dermopigmentation du Centre Esthétique et Laser Gramont sont en conformité avec la norme REACH2022.

    Ces pigments sont peu à peu éliminés de la zone maquillée par le système immunitaire et stockés dans les ganglions lymphatiques.

    L’éclaircissement est inévitable avec le temps.

    Quel est le protocole de traitement ?
    Combien de séances ?
    • 2 séances espacées de 6 semaines.
    Quelle durée ?
    • Environ 2 heures.
    Traitement d'entretien ?
    • 1 séance tous les deux ans.

    Il est nécessaire de suivre le protocole défini afin d’obtenir des résultats optimaux.

    soins medecine esthetique toulouse
    Comment se déroulent les rendez-vous de dermopigmentation réparatrice ?

    Le traitement de dermopigmentation des aréoles mammaires s’étend sur 3 rendez-vous.

    Le premier rendez-vous consiste en une consultation
    • Ce rendez-vous de consultation préalable est indispensable. Il sert à mettre en place un commun accord concernant le protocole de traitement et à comprendre vos attentes.
    • Nos expertes personnalisent le protocole de traitement. La forme et la couleur les plus appropriées sont choisies selon vos souhaits, la qualité de votre peau et en respectant les règles de colorimétrie.
    • Il est obligatoire de lire attentivement et de remplir le consentement éclairé ainsi que le questionnaire qui sont fournis à la fin de ce rendez-vous. Il faut le restituer avant la séance de dermopigmentation des aréoles mammaires.

    Il est possible d’envisager un rendez-vous de consultation complémentaire de simulation au crayon pour valider le dessin ainsi que la couleur de la dermopigmentation à réaliser.

    Le deuxième rendez-vous lance le processus

    Le deuxième rendez-vous dure environ 2 heures :

    • La zone à pigmentée est désinfectée par la praticienne.
    • Des photographies sont prises avant la séance de dermopigmentation des aréoles mammaires.
    • Pour votre confort, les positions assises et semi-allongées vous sont proposées.
    • La couleur de pigment choisie est plus douce et plus claire dans un premier temps. Cela évite d’obtenir un résultat trop foncé.
    • Une fois la couleur et le placement des aréoles validés, les pigments sont injectés progressivement dans la peau. Plusieurs passages sur la même zone sont nécessaires.
      La dermopigmentation des aréoles mammaires peut être légèrement douloureuse. Selon la sensibilité de chacun, une anesthésie de la zone peut être proposée.
    • La praticienne reprend des photographies en fin de séance.
    • Elle applique ensuite une crème cicatrisante et met en place des pansements secs.

    Il est primordial de respecter les précautions post-soins qui vous sont annoncées à la fin de cette séance. Cela permet une bonne cicatrisation et des résultats qualitatifs.

    Le troisième rendez-vous est destiné à la retouche
    • Une séance de retouche est prévue 1 mois et demi après la première séance de dermopigmentation.
    • Le dessin peut être corrigé ou intensifié si besoin.
    • Pendant cette séance de retouche, il n’est plus possible de rétrécir, de réduire ou d’éclaircir le dessin.
    • Le même protocole de désinfection et de mise en place est appliqué.
    Quelles sont les précautions à prendre avant et après ?
    Avant
    • Il est préférable d’attendre 1 an après ma reconstruction, en cas d’intervention chirurgicale, avant d’envisager une dermopigmentation des aréoles mammaires et en accord avec le chirurgien.
    • Ne pas effectuer de peeling (ou autres méthodes d’exfoliation) sur la zone à pigmenter, 15 jours avant la séance.
    • Ne pas appliquer de crèmes contenant du Rétinol ou des acides de fruits sur la zone à traiter, 15 jours avant le rendez-vous.
    • Ne pas prendre des médicaments anticoagulants ou anti-inflammatoires, pendant 7 jours avant la dermopigmentation.
    • Éviter l’exposition aux rayons UV et au soleil, pendant 48h avant la séance de dermopigmentation des aréoles mammaires.
    • Éviter la consommation de drogues et d’alcool, pendant 48h avant le rendez-vous.
    • Informer la praticienne si des allergies ou des intolérances sont présentes. Des tests de sensibilités peuvent être mis en place.
    • Prévenir la praticienne si une IRM est envisagée, dans les semaines qui suivent la dermopigmentation des aréoles mammaires.
    Après
    • Faire attention à préserver la peau d’un environnement sale (la poussière, la terre, les animaux).
    • Éviter la consommation d’alcool et de drogues, pendant 48h suivant le rendez-vous de dermopigmentation des aréoles mammaires.
    • Ne pas faire de sport intensif, pendant 48h suivant la séance.
    • Appliquer la crème cicatrisante AFTERINK en couche fine, 2 à 3 fois par jour pendant 7 jours, à partir du 3ème jour après la dermopigmentation.
    • Laisser les croûtes se former et tomber naturellement, sans les arracher.
    • Éviter l’exposition à la chaleur (rayons UV, soleil et sauna), pendant 21 jours après la séance de dermopigmentation.
    • Ne pas effectuer de peeling (ou autres méthodes d’exfoliation) sur la zone pigmentée, pendant 21 jours après la séance.
    • Ne pas faire de don de sang, pendant 4 mois suivant le rendez-vous de dermopigmentation des aréoles mammaires.

    Si des douleurs, inflammations ou rougeurs sont présentes, contacter le Centre Esthétique et Laser Gramont.

    Le stylo injecteur

    La dermopigmentation consiste à reconstruire les aréoles mammaires afin de simuler visuellement un relief et une texture. A l’aide d’un stylo injecteur électronique équipé d’aiguilles, des pigments de couleur sont introduits dans le derme. La vitesse et la profondeur de pénétration du stylo injecteur s’adaptent au cours de la séance en fonction de la peau. Les pigments pénètrent jusqu’au derme superficiel ; le résultat est durable.

    La technique et la couleur des pigments sont personnalisées selon les besoins de chaque patient, nos expertes en dermopigmentation sauront vous conseiller dans les différentes étapes du traitement.

    Les pigments

    Les pigments de dermopigmentation du Centre Esthétique et Laser Gramont sont en conformité avec la norme REACH2022.

    Ces pigments sont peu à peu éliminés de la zone maquillée par le système immunitaire et stockés dans les ganglions lymphatiques.

    L’éclaircissement est inévitable avec le temps.

    pigments dermopigmentation esthetique et reparatrice
    Pigments dermopigmentation esthetique et reparatrice a toulouse
    pigments dermopigmentation esthetique et reparatrice
    Pigments dermopigmentation esthetique et reparatrice a toulouse

    Combien de séances ?

    • 2 séances espacées de 6 semaines.


    Quelle durée ?

    • Environ 2 heures.


    Traitement d’entretien ?

    • 1 séance tous les deux ans.


    Il est nécessaire de suivre le protocole défini afin d’obtenir des résultats optimaux.

    Le traitement de dermopigmentation des aréoles mammaires s’étend sur 3 rendez-vous.

    Le premier rendez-vous consiste en une consultation pré-traitement

    • Ce rendez-vous de consultation préalable est indispensable. Il sert à mettre en place un commun accord concernant le protocole de traitement et à comprendre vos attentes.
    • Nos expertes personnalisent le protocole de traitement. La forme et la couleur les plus appropriées sont choisies selon vos souhaits, la qualité de votre peau et en respectant les règles de colorimétrie.
    • Il est obligatoire de lire attentivement et de remplir le consentement éclairé ainsi que le questionnaire qui sont fournis à la fin de ce rendez-vous. Il faut le restituer avant la séance de dermopigmentation des aréoles mammaires.

    Il est possible d’envisager un rendez-vous de consultation complémentaire de simulation au crayon pour valider le dessin ainsi que la couleur de la dermopigmentation à réaliser.

    Le deuxième rendez-vous lance le processus

    Le deuxième rendez-vous dure environ 2 heures :

    • La zone à pigmentée est désinfectée par la praticienne.
    • Des photographies sont prises avant la séance de dermopigmentation des aréoles mammaires.
    • Pour votre confort, les positions assises et semi-allongées vous sont proposées.
    • La couleur de pigment choisie est plus douce et plus claire dans un premier temps. Cela évite d’obtenir un résultat trop foncé.
    • Une fois la couleur et le placement des aréoles validés, les pigments sont injectés progressivement dans la peau. Plusieurs passages sur la même zone sont nécessaires.
      La dermopigmentation des aréoles mammaires peut être légèrement douloureuse. Selon la sensibilité de chacun, une anesthésie de la zone peut être proposée.
    • La praticienne reprend des photographies en fin de séance.
    • Elle applique ensuite une crème cicatrisante et met en place des pansements secs.

    Il est primordial de respecter les précautions post-soins qui vous sont annoncées à la fin de cette séance. Cela permet une bonne cicatrisation et des résultats qualitatifs.

    Le troisième rendez-vous est destiné à la retouche

    • Une séance de retouche est prévue 1 mois et demi après la première séance de dermopigmentation.
    • Le dessin peut être corrigé ou intensifié si besoin.
    • Pendant cette séance de retouche, il n’est plus possible de rétrécir, de réduire ou d’éclaircir le dessin.
    • Le même protocole de désinfection et de mise en place est appliqué.

    AVANT

    • Il est préférable d’attendre 1 an après ma reconstruction, en cas d’intervention chirurgicale, avant d’envisager une dermopigmentation des aréoles mammaires et en accord avec le chirurgien.
    • Ne pas effectuer de peeling (ou autres méthodes d’exfoliation) sur la zone à pigmenter, 15 jours avant la séance.
    • Ne pas appliquer de crèmes contenant du Rétinol ou des acides de fruits sur la zone à traiter, 15 jours avant le rendez-vous.
    • Ne pas prendre des médicaments anticoagulants ou anti-inflammatoires, pendant 7 jours avant la dermopigmentation.
    • Éviter l’exposition aux rayons UV et au soleil, pendant 48h avant la séance de dermopigmentation des aréoles mammaires.
    • Éviter la consommation de drogues et d’alcool, pendant 48h avant le rendez-vous.
    • Informer la praticienne si des allergies ou des intolérances sont présentes. Des tests de sensibilités peuvent être mis en place.
    • Prévenir la praticienne si une IRM est envisagée, dans les semaines qui suivent la dermopigmentation des aréoles mammaires.


    APRÈS

    • Faire attention à préserver la peau d’un environnement sale (la poussière, la terre, les animaux).
    • Éviter la consommation d’alcool et de drogues, pendant 48h suivant le rendez-vous de dermopigmentation des aréoles mammaires.
    • Ne pas faire de sport intensif, pendant 48h suivant la séance.
    • Appliquer la crème cicatrisante AFTERINK en couche fine, 2 à 3 fois par jour pendant 7 jours, à partir du 3ème jour après la dermopigmentation.
    • Laisser les croûtes se former et tomber naturellement, sans les arracher.
    • Éviter l’exposition à la chaleur (rayons UV, soleil et sauna), pendant 21 jours après la séance de dermopigmentation.
    • Ne pas effectuer de peeling (ou autres méthodes d’exfoliation) sur la zone pigmentée, pendant 21 jours après la séance.
    • Ne pas faire de don de sang, pendant 4 mois suivant le rendez-vous de dermopigmentation des aréoles mammaires.

    Si des douleurs, inflammations ou rougeurs sont présentes, contacter le Centre Esthétique et Laser Gramont.

    Quels sont les résultats ?

    Dès la fin de la première séance de dermopigmentation des aréoles mammaires, les résultats sont visibles. Au cours des 5 à 7 premiers jours, la pigmentation peut sembler factice. Cependant, durant la phase de cicatrisation, la couleur et la densité s’éclaircissent à la suite d’une desquamation de la peau.

    La dermopigmentation a pour but de redessiner un contour irrégulier et de restaurer une aréole mammaire, en corrigeant sa taille, sa forme et/ou sa couleur. Elle permet également de camoufler une cicatrice péri aréolaire.
    Non seulement la dermopigmentation recréé l’aréole mammaire, mais elle reconstitue un mamelon en « trompe l’œil » grâce à une technique 3D.
    Plusieurs pigments de teinte différentes sont appliqués, créant une illusion d’aréole mammaire et d’un mamelon en relief.

    Les dernières techniques de dermopigmentation médicale offrent un résultat complètement naturel.

    1 mois après la séance de retouche, le résultat de la dermopigmentation des aréoles mammaires peut être considéré comme définitif.

    Des retouches tous les 2 ans sont nécessaires afin de maintenir la dermopigmentation initiale, car le système immunitaire élimine petit à petit les pigments injectés. Ils peuvent tenir jusqu’à environ 2 ans, sans entretien. Cela dépend également de la peau, de la teinte choisie et du mode de vie.
    La couleur de la dermopigmentation des aréoles mammaires peut varier avec le temps, indépendamment de la qualité des pigments injectés.

    traitement medecine esthetique toulouse
    Quels sont les résultats ?

    Dès la fin de la première séance de dermopigmentation des aréoles mammaires, les résultats sont visibles. Au cours des 5 à 7 premiers jours, la pigmentation peut sembler factice. Cependant, durant la phase de cicatrisation, la couleur et la densité s’éclaircissent à la suite d’une desquamation de la peau.

    La dermopigmentation a pour but de redessiner un contour irrégulier et de restaurer une aréole mammaire, en corrigeant sa taille, sa forme et/ou sa couleur. Elle permet également de camoufler une cicatrice péri aréolaire.
    Non seulement la dermopigmentation recréé l’aréole mammaire, mais elle reconstitue un mamelon en « trompe l’œil » grâce à une technique 3D.
    Plusieurs pigments de teinte différentes sont appliqués, créant une illusion d’aréole mammaire et d’un mamelon en relief.

    Les dernières techniques de dermopigmentation médicale offrent un résultat complètement naturel.

    1 mois après la séance de retouche, le résultat de la dermopigmentation des aréoles mammaires peut être considéré comme définitif.

    Des retouches tous les 2 ans sont nécessaires afin de maintenir la dermopigmentation initiale, car le système immunitaire élimine petit à petit les pigments injectés. Ils peuvent tenir jusqu’à environ 2 ans, sans entretien. Cela dépend également de la peau, de la teinte choisie et du mode de vie.
    La couleur de la dermopigmentation des aréoles mammaires peut varier avec le temps, indépendamment de la qualité des pigments injectés.

    traitement medecine esthetique toulouse
    Quels sont les effets secondaires ?
    Effets secondaires attendus sans gravité (sans traitement ou traitement simple)
    • Sensation désagréable de picotements.
    • Sensibilité accrue au toucher ou spontanément, douleurs modérées, s’arrêtent peu de temps après la séance.
    • Apparition de rougeurs très légères similaires à un coup de soleil (après la séance et jusqu’à 4 jours).
    • Ecchymoses, petits hématomes (particulièrement en cas d’hypertension artérielle ou de fragilité vasculaire).
    • Aspect de pigmentation plus foncée et trop voyante au cours des premiers 5 à 7 jours, puis la peau pèle légèrement, laissant apparaître un maquillage plus clair et moins intense.
    • Croûtes : elles font partie du processus normal de cicatrisation (ne pas les arracher). Laisser la cicatrisation se faire lentement permet d’obtenir les meilleurs résultats.
    • Saignements, piqueté hémorragique persistants peuvent survenir, de quelques minutes à quelques heures après la séance.
    • Micro-griffures.
    • Œdème pendant 24 à 48h, sans aucune gravité même s’il peut être impressionnant.
    • Démangeaisons (ne pas gratter pour protéger la cicatrisation).
    Effets secondaires abordés lors d’une consultation de suivi
    • La modification du dessin, du contour et de la couleur s’ils ne conviennent pas.
    Effets secondaires nécessitant une consultation « urgente » pour avis ou prescription médicale
    • Réaction allergique (bien qu’elle soit très rare).
    • Poussée d’herpès, pustules d’infection par des germes.
    • Cicatrisation difficile.
    • Infection.
    • Inflammation aiguë.
    • Réactivation cutanée d’un psoriasis ou lichen (effet Koebner).
    Prescriptions pour limiter les effets secondaires
    • Œdème : Proteochoc 3 comprimés 3 fois par jour et/ou Apis 15CH, 3 granules toutes les 2h, pendant 7 jours.
    • Hématomes : Arnica, 1 dose globule la veille ou Arnica 9CH ou Gelsemium 9CH : 10 granules la veille au soir et le jour du rendez-vous.
    • Herpès ou zona : En cas d’antécédents d’herpès, même lointain, prendre du Valaciclovir 500, 1 comprimé 2 fois par jour pendant 4 jours avant et 4 jours après la dermopigmentation.
    • Allergie : Votre traitement habituel : solupred, aérius, polaramine, claritine, etc.
    • Autres : Il n’est pas utile de prendre un antibiotique systématiquement après le traitement.
    Quelles sont les contre-indications ?

    Les contre-indications pour la dermopigmentation des aréoles mammaires sont :

    • Grossesse.
    • Allaitement.
    Antécédents généraux
    • Maladies systémiques auto-immunes ou rhumatismales.
    • Déficit immunitaire.
    • Diabète sévère, compliqué ou mal équilibré.
    • Cancer local actuel ou récent.
    • Hémophilie.
    • Greffe de cornée.
    • Greffe d’organes (rein, foie, poumons, cœur).
    • Greffe de dure mère (méninge).
    • Insuffisance rénale sous dialyse.
    • Insuffisance cardiaque ou hépatique.
    • Dépression ou bipolarité.
    Antécédents infectieux
    • Fièvre le jour de la séance ou les jours précédents.
    • Pathologie infectieuse chronique non stabilisée (VIH, hépatite, tuberculose).
    • Pathologie infectieuse aiguë (bronchite, sinusite, angine, etc).
    Antécédents cutanés
    • Infection cutanée dans la zone à traiter (acné active inflammatoire, mycose, herpès).
    • Lésion cutanée active dans la zone à traiter (eczéma, dermatite, psoriasis).
    • Plaie ou brûlure dans la zone à traiter.
    • Cicatrices chéloïdes ou hypertrophiques.
    • Peau irradiée, antécédents de radiothérapie locale sur la zone à traiter.
    • Cancer cutané récent ou local.
    • Exposition solaire ou UV importante récente.
    Antécédents allergiques
    • Allergies sévères à de multiples composants.
    • Allergies aux métaux (nickel).
    • Hypersensibilité à l’un des composants des pigments injectés.
    Prise médicamenteuse
    • Traitement immunosuppresseurs.
    • Traitements par roacutane ou soriatane (attendre 6 mois après le traitement).
    • Hormone de croissance avant 1989 (Risque de PRION).
    • Traitement anticoagulant (si possible et sur avis médical : 48h d’arrêt).
    • Traitement anti-agrégant plaquettaires (si possible et sur avis médical : 8 jours d’arrêt).

    Il est essentiel d’avoir l’accord du chirurgien avant de procéder à un traitement post-opératoire.

    Effets secondaires attendus sans gravité (sans traitement ou traitement simple)

    • Sensation désagréable de picotements.
    • Sensibilité accrue au toucher ou spontanément, douleurs modérées, s’arrêtent peu de temps après la séance.
    • Apparition de rougeurs très légères similaires à un coup de soleil (après la séance et jusqu’à 4 jours).
    • Ecchymoses, petits hématomes (particulièrement en cas d’hypertension artérielle ou de fragilité vasculaire).
    • Aspect de pigmentation plus foncée et trop voyante au cours des premiers 5 à 7 jours, puis la peau pèle légèrement, laissant apparaître un maquillage plus clair et moins intense.
    • Croûtes : elles font partie du processus normal de cicatrisation (ne pas les arracher). Laisser la cicatrisation se faire lentement permet d’obtenir les meilleurs résultats.
    • Saignements, piqueté hémorragique persistants peuvent survenir, de quelques minutes à quelques heures après la séance.
    • Micro-griffures.
    • Œdème pendant 24 à 48h, sans aucune gravité même s’il peut être impressionnant.
    • Démangeaisons (ne pas gratter pour protéger la cicatrisation).


    Effets secondaires abordés lord d’une consultation de suivi

    • La modification du dessin, du contour et de la couleur s’ils ne conviennent pas.


    Effets secondaires nécessitant une consultation « urgente » pour avis ou prescription médicale

    • Réaction allergique (bien qu’elle soit très rare).
    • Poussée d’herpès, pustules d’infection par des germes.
    • Cicatrisation difficile.
    • Infection.
    • Inflammation aiguë.
    • Réactivation cutanée d’un psoriasis ou lichen (effet Koebner).


    Prescriptions pour limiter les effets secondaires

    • Œdème : Proteochoc 3 comprimés 3 fois par jour et/ou Apis 15CH, 3 granules toutes les 2h, pendant 7 jours.
    • Hématomes : Arnica, 1 dose globule la veille ou Arnica 9CH ou Gelsemium 9CH : 10 granules la veille au soir et le jour du rendez-vous.
    • Herpès ou zona : En cas d’antécédents d’herpès, même lointain, prendre du Valaciclovir 500, 1 comprimé 2 fois par jour pendant 4 jours avant et 4 jours après la dermopigmentation.
    • Allergie : Votre traitement habituel : solupred, aérius, polaramine, claritine, etc.
    • Autres : Il n’est pas utile de prendre un antibiotique systématiquement après le traitement.

    Les contre-indications pour la dermopigmentation des aréoles mammaires sont :

    • Grossesse.
    • Allaitement.


    Antécédents généraux

    • Maladies systémiques auto-immunes ou rhumatismales.
    • Déficit immunitaire.
    • Diabète sévère, compliqué ou mal équilibré.
    • Cancer local actuel ou récent.
    • Hémophilie.
    • Greffe de cornée.
    • Greffe d’organes (rein, foie, poumons, cœur).
    • Greffe de dure mère (méninge).
    • Insuffisance rénale sous dialyse.
    • Insuffisance cardiaque ou hépatique.
    • Dépression ou bipolarité.


    Antécédents infectieux

    • Fièvre le jour de la séance ou les jours précédents.
    • Pathologie infectieuse chronique non stabilisée (VIH, hépatite, tuberculose).
    • Pathologie infectieuse aiguë (bronchite, sinusite, angine, etc).


    Antécédents cutanés

    • Infection cutanée dans la zone à traiter (acné active inflammatoire, mycose, herpès).
    • Lésion cutanée active dans la zone à traiter (eczéma, dermatite, psoriasis).
    • Plaie ou brûlure dans la zone à traiter.
    • Cicatrices chéloïdes ou hypertrophiques.
    • Peau irradiée, antécédents de radiothérapie locale sur la zone à traiter.
    • Cancer cutané récent ou local.
    • Exposition solaire ou UV importante récente.


    Antécédents allergiques

    • Allergies sévères à de multiples composants.
    • Allergies aux métaux (nickel).
    • Hypersensibilité à l’un des composants des pigments injectés.


    Prises médicamenteuses

    • Traitement immunosuppresseurs.
    • Traitements par roacutane ou soriatane (attendre 6 mois après le traitement).
    • Hormone de croissance avant 1989 (Risque de PRION).
    • Traitement anticoagulant (si possible et sur avis médical : 48h d’arrêt).
    • Traitement anti-agrégant plaquettaires (si possible et sur avis médical : 8 jours d’arrêt).


    Il est essentiel d’avoir l’accord du chirurgien avant de procéder à un traitement post-opératoire.

    Quels sont les avantages ?

    La dermopigmentation réparatrice des aréoles mammaires est un traitement non invasif, rapide et durable, permettant d’obtenir un résultat naturel et qui redonne confiance, physiquement et psychologiquement.
    Un entretien tous les 2 ans suffit à préserver le travail initial.

    non invasif
    resultat rapide
    resultat durable
    resultat naturel
    confiance
    La dermopigmentation des aréoles mammaires, est-elle prise en charge ?

    Dans le cadre d’une affection de longue durée exonérante (ALD), la dermopigmentation médicale des aréoles mammaires peut être remboursée, sous conditions, par la sécurité sociale.

    traitement medecine esthetique toulouse
    traitement medecine esthetique toulouse
    Retour en haut