VEINES PÉRIORBITAIRES

qu_'_est_ce_que_c_'_est_picto
Qu'est-ce que c'est ?
Des veines visibles à la périphérie des yeux.
qui_est_concerne_picto
Qui est concerné ?
Tout le monde.
comment_cela_se_presente_picto
À quoi se ça ressemble ?
À des traits bleutés de 1 à 3 mm de largeur.

Les veines périorbitaires jouent un rôle très important et, le plus souvent, elles le réalisent tout en étant invisibles.

Dans certains cas, elles apparaissent sous la peau de manière prononcée, occasionnant une gêne chez le patient.

L’apparition des veines périorbitaires peut se faire à tout âge sans distinction entre les deux sexes.

Les veines péri orbitaires se caractérisent par des traits bleutés de 1 à 3 mm de largeur, donnant un aspect fatigué et vieillissant au regard.

zone_de_traitement_veines_periorbitaires_schema

Les veines péri orbitaires sont localisées autour des yeux.

Elles émergent sur la partie inférieure de la paupière et peuvent s’étendre sur la pommette et la région temporale.

Plusieurs éléments causes l’apparition de ces veines périorbitaires :

  • La génétique.
  • L’exposition au soleil répétée.
  • Le vieillissement.
  • Le teint (peaux pâle ou translucide).
  • L’hygiène de vie (tabagisme par exemple).

La sclérothérapie et le laser vasculaire sont les méthodes les plus utilisées dans le traitement des veines péri orbitaires.
La sclérothérapie est un traitement invasif car il nécessite des injections de produits sclérosants.

Dans le Centre Esthétique et Laser Gramont ce type de lésion cutanée est traité par laser vasculaire.

L’objectif du traitement par laser vasculaire Nd-YAG est de détruire les vaisseaux sanguins visibles, sans affecter la peau et les tissus environnants. Par succession de tirs répartis de proche en proche, le laser diffuse de la chaleur entraînant une coagulation des vaisseaux. La lésion est atténuée en quelques jours.

Le patient doit s’attendre à effectuer plusieurs séances si son souhait est la disparition complète des vaisseaux disgracieux.

Traitement d’attaque : 1 à 3 séances espacées de 4 à semaines.
Durée d’une séance : 15 minutes.

Traitement d’entretien : Une séance d’entretien est parfois nécessaire quelques mois ou années après le traitement initial.

Saisonnalité : La peau ne doit pas être bronzée, ce laser ne peut pas être réalisé en été.

  • Si la peau n’a pas été démaquillée avant la séance, le praticien procède au démaquillage et au nettoyage du visage.
  • Le port de coques métalliques de protection est indispensable pendant toute la durée du soin.
  • Pour traiter les veines périorbitaires, le patient est en position assise ou semi-allongée.
  • L’application d’un gel ou pack de froid et/ou l’utilisation d’un flux d’air très froid permettent de traiter le visage plus confortablement et évite le réduit le risque de brûlures.
  • Les tirs de laser sont répartis le long des vaisseaux à traiter de proche en proche sur l’ensemble des veines visibles.
  • La séance s’étend sur 15 minutes suivant la surface à traiter.
  • La reprise des activités quotidiennes est possible directement après la séance avec quelques rougeurs et œdèmes très localisés.

Avant la séance

  • Éviter l’exposition au soleil ou aux UV 15 à 30 jours avant le traitement.
  • La peau ne doit pas être bronzée.
  • Une protection solaire est obligatoire avant traitement.
  • Arrêter les médicaments « photo sensibilisants » quelques jours avant la séance.
  • L’aspirine et les traitements anticoagulants majorent le risque d’ecchymose provoqué par le traitement laser. Même s’ils ne sont pas des contre-indications absolues. Il est préférable de les interrompre avant traitement.
  • Éviter toute inflammation ou irritation de la peau.
  • Appliquer une crème hydratante régulièrement pendant 15 jours avant.
  • Ne pas utiliser de crème anesthésiante (vasoconstriction).

 

Après

  • Éviter l’exposition au soleil et aux ultraviolets pendant 1 mois.
  • Pour prévenir l’apparition d’un œdème, il est possible de prendre du solupred. Si l’œdème est déjà apparent, appliquer de la crème à la cortisone à 0,5% (mélanger avec la crème cicatrisante) pendant 4 jours.
  • Un écran de protection solaire indice 50+ SPF doit être appliqué régulièrement sur les zones traitées exposées au soleil pendant minimum 6 semaines.
  • Appliquer une crème cicatrisante pour accélérer le processus de cicatrisation immédiatement après la séance puis 3 fois par jour pendant 7 jours (Centella, Aloe Vera, Cicalfate, Cicaplast baume B5).
  • Il est possible d’appliquer de la glace et de se pulvériser d’eau thermale autant de fois que nécessaire.
  • Le patient doit dormir la tête surélevée (oreillers supplémentaires) les 3 nuits qui suivent la séance.
  • Dès le lendemain, le patient peut effectuer un maquillage de camouflage.
Qu'est-ce que les veines péri orbitaires ?

Les veines périorbitaires jouent un rôle très important et, le plus souvent, elles le réalisent tout en étant invisibles.

Dans certains cas, elles apparaissent sous la peau de manière prononcée, occasionnant une gêne chez le patient.

qu_'_est_ce_que_c_'_est_picto
qui_est_concerne_picto
Qui est concerné ?

L’apparition des veines périorbitaires peut se faire à tout âge sans distinction entre les deux sexes.

Comment cela se présente ?

Les veines péri orbitaires se caractérisent par des traits bleutés de 1 à 3 mm de largeur, donnant un aspect fatigué et vieillissant au regard.

comment_cela_se_presente_picto
Sur quelles zones ?

Les veines péri orbitaires sont localisées autour des yeux.

Elles émergent sur la partie inférieure de la paupière et peuvent s’étendre sur la pommette et la région temporale.

zone_de_traitement_veines_periorbitaires_schema
Quelles sont les causes et les facteurs favorisants ?

Plusieurs éléments causes l’apparition de ces veines périorbitaires :

  • La génétique.
  • L’exposition au soleil répétée.
  • Le vieillissement.
  • Le teint (peaux pâle ou translucide).
  • L’hygiène de vie (tabagisme par exemple).
Quels sont les traitements ?

La sclérothérapie et le laser vasculaire sont les méthodes les plus utilisées dans le traitement des veines péri orbitaires.
La sclérothérapie est un traitement invasif car il nécessite des injections de produits sclérosants.

Dans le Centre Esthétique et Laser Gramont ce type de lésion cutanée est traité par laser vasculaire.

Quel traitement au CEL ?
Description du traitement par laser vasculaire Nd-YAG

L’objectif du traitement par laser vasculaire Nd-YAG est de détruire les vaisseaux sanguins visibles, sans affecter la peau et les tissus environnants. Par succession de tirs répartis de proche en proche, le laser diffuse de la chaleur entraînant une coagulation des vaisseaux. La lésion est atténuée en quelques jours.

laser medical nordlys a toulouse
Quel est le protocole de traitement ?
Traitement d'attaque

Le patient doit s’attendre à effectuer plusieurs séances si son souhait est la disparition complète des vaisseaux disgracieux.

  • 1 à 3 séances espacées de 4 à semaines.
  • Durée d’une séance : 15 minutes.
Traitement d'entretien

Une séance d’entretien est parfois nécessaire quelques mois ou années après le traitement initial.

Saisonnalité

La peau ne doit pas être bronzée, ce laser ne peut pas être réalisé en été.

Comment se déroule une séance ?
  • Si la peau n’a pas été démaquillée avant la séance, le praticien procède au démaquillage et au nettoyage du visage.
  • Le port de coques métalliques de protection est indispensable pendant toute la durée du soin.
  • Pour traiter les veines périorbitaires, le patient est en position assise ou semi-allongée.
  • L’application d’un gel ou pack de froid et/ou l’utilisation d’un flux d’air très froid permettent de traiter le visage plus confortablement et évite le réduit le risque de brûlures.
  • Les tirs de laser sont répartis le long des vaisseaux à traiter de proche en proche sur l’ensemble des veines visibles.
  • La séance s’étend sur 15 minutes suivant la surface à traiter.
  • La reprise des activités quotidiennes est possible directement après la séance avec quelques rougeurs et œdèmes très localisés.
Quelles sont les recommandations globales ?
Avant
  • Éviter l’exposition au soleil ou aux UV 15 à 30 jours avant le traitement.
  • La peau ne doit pas être bronzée.
  • Une protection solaire est obligatoire avant traitement.
  • Arrêter les médicaments « photo sensibilisants » quelques jours avant la séance.
  • L’aspirine et les traitements anticoagulants majorent le risque d’ecchymose provoqué par le traitement laser. Même s’ils ne sont pas des contre-indications absolues. Il est préférable de les interrompre avant traitement.
  • Éviter toute inflammation ou irritation de la peau.
  • Appliquer une crème hydratante régulièrement pendant 15 jours avant.
  • Ne pas utiliser de crème anesthésiante (vasoconstriction).
Après
  • Éviter l’exposition au soleil et aux ultraviolets pendant 1 mois.
  • Pour prévenir l’apparition d’un œdème, il est possible de prendre du solupred. Si l’œdème est déjà apparent, appliquer de la crème à la cortisone à 0,5% (mélanger avec la crème cicatrisante) pendant 4 jours.
  • Un écran de protection solaire indice 50+ SPF doit être appliqué régulièrement sur les zones traitées exposées au soleil pendant minimum 6 semaines.
  • Appliquer une crème cicatrisante pour accélérer le processus de cicatrisation immédiatement après la séance puis 3 fois par jour pendant 7 jours (Centella, Aloe Vera, Cicalfate, Cicaplast baume B5).
  • Il est possible d’appliquer de la glace et de se pulvériser d’eau thermale autant de fois que nécessaire.
  • Le patient doit dormir la tête surélevée (oreillers supplémentaires) les 3 nuits qui suivent la séance.
  • Dès le lendemain, le patient peut effectuer un maquillage de camouflage.
Quels sont les résultats ?

Les résultats sont très satisfaisants :

  • Les premiers effets sont visibles sous quelques jours après la première séance et optimaux sous 2 mois.
  • Le réseau vasculaire est moins perceptible.
  • Les veines péri orbitaires sont très largement atténuées voire disparaissent totalement en 3 séances.
  • La récidive est possible mais non obligatoire, obligeant à réaliser de nouvelles séances de laser vasculaire plus ou moins tôt.
  • Des sensations de coup de soleil quelques heures après le traitement, qui n’excèdent pas plus de 2 jours.
  • Des rougeurs et des gonflements peuvent survenir pendant 2 à 3 jours.
  • Une hypopigmentation de la peau, souvent transitoire et régressive, rarement définitive.
  • Pendant quelques jours ou semaines, des taches brunes ou claires peuvent apparaître de façon transitoire. Elles concernent surtout les peaux foncées.
  • Effet paradoxal transitoire : La visibilité de certains vaisseaux peut être accentuée pendant 1 à 2 semaines puis disparaît.
  • Des cicatrices atrophiques ou hypertrophiques à la suite d’une brûlure lors de la séance peuvent apparaître. Elles sont très rares.
  • Grossesse.


Antécédents cutanés

  • Exposition au soleil ou UV importante récente, bronzage, utilisation d’autobronzant.
  • Infection cutanée, plaie ou brûlure dans la zone à traiter.
  • Lésion cutanée active (eczéma, dermatite, psoriasis) dans la zone à traiter.
  • Trouble de la pigmentation.
  • Tatouage ou maquillage permanent.


Antécédents infectieux

  • Fièvre le jour de la séance ou les jours avant.
  • Pathologie infectieuse aigüe (bronchite, sinusite, angine, etc).
  • Corticothérapie au long cours avec troubles trophiques secondaires.


Contre-indications liées aux veines péri orbitaires

  • Doute quant à la nature de la lésion.
Quelles sont les effets secondaires ?
  • Des sensations de coup de soleil quelques heures après le traitement, qui n’excèdent pas plus de 2 jours.
  • Des rougeurs et des gonflements peuvent survenir pendant 2 à 3 jours.
  • Une hypopigmentation de la peau, souvent transitoire et régressive, rarement définitive.
  • Pendant quelques jours ou semaines, des taches brunes ou claires peuvent apparaître de façon transitoire. Elles concernent surtout les peaux foncées.
  • Effet paradoxal transitoire : La visibilité de certains vaisseaux peut être accentuée pendant 1 à 2 semaines puis disparaît.
  • Des cicatrices atrophiques ou hypertrophiques à la suite d’une brûlure lors de la séance peuvent apparaître. Elles sont très rares.
Quelles sont les contre-indications générales au traitement par laser ?
  • Grossesse.
  • Phototypes V et VI (demander l’avis du médecin).
Antécédents cutanés
  • Exposition au soleil ou Uv importante récente, bronzage, utilisation d’autobronzant.
  • Infection cutanée, plaie ou brûlure dans la zone à traiter.
  • Lésion cutanée active (eczéma, dermatite, psoriasis) dans la zone à traiter.
  • Trouble de la pigmentation.
  • Tatouage ou maquillage permanent.
Antécedents Infectieux
  • Fièvre le jour de la séance ou les jours avant.
  • Pathologie infectieuse aiguë (bronchite, sinusite, angine, etc).
  • Corticothérapie au long cours avec troubles trophiques secondaires.
Contre-indications liées aux veines périorbitaires
  • Doute quant à la nature de la lésion.
Quels sont les avantages d'un traitement par laser vasculaire ?
Quels sont les avantages d'un traitement par laser vasculaire ?
avec_aiguilles_picto
Pas de piqûre. Pas d'injection de produit sclérosant.
pas_de_pansements_picto
Pas de pansement.
ecchymoses_picto
Moins de risque d'ecchymose.
avec_aiguilles_picto
Pas de piqûre. Pas d'injection de produit sclérosant.
pas_de_pansements_picto
Pas de pansement.
ecchymoses_picto
Moins de risque d'ecchymose.
essai brush eclats deux couleurs 1.jpg
Retour en haut